Les taux d’intérêt au Canada

Daniel Dionne
Publié par Daniel Dionne
29 Septembre 2017
Partager sur

Manchettes financières

Statistique Canada a annoncé une forte accélération de la croissance économique au pays. Le PIB d’ensemble annualisé a augmenté de 4,5 % au deuxième trimestre suivant un gain de 3,7 %, annualisé également, au premier trimestre. Ce résultat au deuxième trimestre est le plus solide depuis le troisième trimestre de 2011 (+5,7 %) et très supérieur aux prévisions d’une contraction de 3 % émises par la Banque du Canada en juillet.

 

Ensemble, les rythmes de croissance au premier et au deuxième trimestre sont les meilleurs depuis 2002 (+6,1 % et +2,3 %, respectivement). Les plus récents résultats mensuels pourraient également indiquer que l’économie a vigoureusement entamé le troisième trimestre. C’est ce qui explique que la Banque du Canada a décidé de hausser le taux directeur d’un autre 0,25 % au début septembre. J’y reviens plus bas.

 

L’économie américaine a progressé au rythme annualisé de 3 % au deuxième trimestre. La révision à la hausse de la croissance du PIB au deuxième trimestre, initialement annoncée à 2,6 %, était principalement attribuable à des gains plus importants qu’initialement établis au chapitre de la consommation et des investissements en immobilisations non résidentielles. Les analystes croient toutefois que les retombées économiques de l’ouragan Harvey se manifesteront par un ralentissement de la croissance au troisième trimestre.

 

 

Les taux d’intérêt au Canada

 

La FED aux États-Unis prévoit augmenter de 1,5 % son taux directeur d’ici la fin 2020 pour le porter à 2,75 %. Si le Canada fait de même, en toute logique, le taux d’une hypothèque fixe 5 ans en 2020 peut difficilement être en bas de 4 %. C’est donc dire que tous ceux qui ont souscrit une hypothèque dans les 5 dernières années verront leur coût d’emprunt augmenter. Ci-dessous j’illustre le meilleur taux fixe 5 ans possible à l’automne des 5 dernières années.

 

Année Meilleur Taux fixe 5 ans à l’automne
2013 3,29 %
2014 2,72 %
2015 2,54 %
2016 2,29 %
2017 2,79 %

 

À titre informatif, le taux fixe 5 ans d’avant la crise financière à l’automne 2007 était de 5,69 %.

 

Il y a une différence majeure entre le consommateur américain et canadien dans le terme des hypothèques. Aux États-Unis, les propriétaires de maison ont des hypothèques fixes sur 30 ans alors qu’au Canada la durée est souvent d’un maximum de 5 ans. Le consommateur canadien est donc beaucoup plus vulnérable aux hausses de taux à venir. C’est pour cette raison que je ne crois pas que le Canada sera capable de suivre les États-Unis dans les hausses de taux sans créer une récession au pays. À suivre.

 

 

Marché boursier américain

L’indice S&P 500 américain est en hausse depuis 1 mois aux alentours de 2 500 points.

 

 

Veuillez noter que ces propos reflètent mon opinion et ne constituent en rien des recommandations d’investissement. La situation financière unique de chacun peut faire varier les choix appropriés.

Je vous invite d’ailleurs à me transmettre vos questions auxquelles je pourrai répondre à la prochaine revue des marchés pour le bénéfice de tous.

Aucun commentaire Laisser un commentaire

Laisser votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *