Résultats 2017

Daniel Dionne
Publié par Daniel Dionne
19 Janvier 2018
Partager sur

Manchettes financières

Le taux de chômage au Canada a baissé à 5,7 %, son niveau le plus faible depuis le début de la tenue de cette statistique en 1976. On totalise ainsi, pour l’ensemble de 2017, 422 500 nouveaux emplois au Canada, un sommet non égalé depuis 2002. La Banque du Canada a donc décidé d’augmenter son taux directeur d’un autre 0,25 %. Cela fait maintenant 3 hausses en environ 6 mois. Le taux hypothécaire variable de juin 2017 est maintenant déjà plus élevé que le taux fixe de la même période. Les hausses de taux ne sont probablement pas terminées pour 2018…

 

Aux États-Unis, la création d’emplois en 2017 a été de 2,1 millions ce qui représente l’année la plus faible depuis 2010. Le taux de chômage aux États-Unis est de 4,1 %. À mesure que le taux de chômage diminue, il est de plus en plus difficile de trouver des employés d’où la création de nouveaux emplois qui diminue.

 

Les marchés boursiers connaissent un excellent début d’année partout sur la planète. Le tout est alimenté par des données économiques en croissance pas mal partout. Tant qu’il n’y a pas d’inflation, les conditions sont réunies pour obtenir de bons rendements sur les marchés boursiers.

 

 

Résultats 2017

 

L’année 2017 fut marqué par d’excellents rendements sur les marchés boursiers, et ce, dans la plupart des marchés sur la planète. Les marchés émergents ont pris la pole position alors que le Canada fut dans les derniers de peloton.

 

Mais ce qui a marqué 2017 fut deux éléments majeurs :

 

  1. La volatilité des rendements a été très faible. En fait, le marché boursier américain a connu une année avec la volatilité la plus faible des 146 dernières !
  2. Les actions de type croissance ont surperformé les actions de type valeur de manière magistrale. Les principales compagnies de croissance sont les Facebook, Amazon, Netflix, Google et autres. Le rendement de l’indice mondial valeur fut de 17 % en 2017 alors que celui croissance fut de 27 %. C’est la pire décennie pour les actions valeurs vs croissances depuis 1937 !

 

Un jour, ces deux tendances vont s’inverser. C’est donc dire que la volatilité va revenir, donc on peut s’attendre à une correction des marchés boursiers en 2018. Ensuite, les placements dans les actions de type valeur vont éventuellement surperformer les actions de type croissance. Les actions de type valeur font souvent mieux en début de cycle et en fin de cycle économique. Nous sommes actuellement probablement au tout début de la fin du cycle économique. Période pendant laquelle la croissance, l’inflation et les taux d’intérêt augmentent en même temps.  L’indice S&P 500 américain est en forte hausse depuis 1 mois aux alentours de 2 800 points.

 

Marché boursier américain

L’indice S&P 500 américain est en forte hausse depuis 1 mois aux alentours de 2 800 points.

 

Veuillez noter que ces propos reflètent mon opinion et ne constituent en rien des recommandations d’investissement. La situation financière unique de chacun peut faire varier les choix appropriés.

Je vous invite d’ailleurs à me transmettre vos questions auxquelles je pourrai répondre à la prochaine revue des marchés pour le bénéfice de tous.

 

Sources :   Babillard du marché au 8 janvier 2018 (Placements CI)

Macro Musings – 13 décembre 2017 et 15 décembre 2017

 

Aucun commentaire Laisser un commentaire

Laisser votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *