Les professionnels incorporés

Daniel Dionne
Publié par Daniel Dionne
22 Août 2017
Partager sur

Manchettes financières

 

Les discussions sur l’ALENA viennent de débuter entre les États-Unis, le Canada et le Mexique. Les points d’amélioration visés par les Américains semblent être axés sur les conditions de travail. Leur objectif est de faire hausser les salaires au Mexique pour qu’ils deviennent moins compétitifs.

 

Les bourdes à la Maison Blanche amènent de la crainte sur les marchés financiers mais, surtout, nuisent au dollar américain. Comme avec le vote sur le Brexit qui a fortement dévalorisé la Livre Sterling, les frasques de M. Trump se traduisent en une baisse du dollar américain.

 

Pendant ce temps, les entreprises américaines ont publié leurs résultats du deuxième trimestre. En moyenne, les profits ont augmenté de 10 % et les ventes de 5 % par rapport à 2016, ce qui constitue un excellent trimestre.

 

Au Canada, les taux d’intérêt ont connu une hausse très rapide. Il y a environ 4 mois, le meilleur taux sur une hypothèque à taux fixe 5 ans était de 2,29 %. Aujourd’hui, ce taux est rendu à 2,89 % ! Cela démontre à quel point les taux long terme peuvent varier car le taux variable n’a augmenté que de 0,25 %. Je ne crois que cette vitesse d’augmentation se maintienne. Nous avons probablement connu un rajustement rapide et le pire est derrière nous. Je pense qu’une hypothèque 5 ans aux alentours de 3 % est là pour demeurer un bout de temps.

 

Les professionnels incorporés

 

Voilà que le Ministre des finances canadien veut s’attaquer, entre autre, aux professionnels incorporés.

Les stratégies fiscales concernées sont les suivantes :

 

  1. Le fractionnement du revenu (principalement avec le conjoint mais aussi les enfants);
  2. La détention d’un portefeuille de placements passif dans une société privée;
  3. La conversion d’un revenu en gains en capital.

Ce sont les trois éléments qui chicotent le gouvernement. Le point numéro deux est ce qui me concerne car il traite des placements à l’intérieur d’une compagnie.

Le gouvernement est préoccupé par les propriétaires d’entreprise et les professionnels constitués en société qui accumulent des économies personnelles dans leur société, car cette stratégie entraîne généralement un niveau d’épargne beaucoup plus élevé lorsqu’il est accumulé dans une société privée; une stratégie qui n’est pas accessible aux autres Canadiens.

Il est important de mentionner par contre que ce surplus d’épargne, à cause du fait de payer moins d’impôt, entrainera de l’impôt additionnel dans le futur en retirant l’argent de la compagnie. Pour le gouvernement, je vois cela comme de l’impôt différé. Ce qui n’est pas une mauvaise chose.

La décision finale du gouvernement sur les mesures qui seront prises sera publiée probablement d’ici la fin de l’année.

 

Marché boursier américain

L’indice S&P 500 américain est en légère hausse depuis 1 mois aux alentours de 2 450 points. En fait, entre novembre 2016 et mars de cette année, les marchés américains ont augmenté d’environ 15 % et depuis mars le marché est stable. Les hausses et les baisses se produisent souvent en séquence…

 

 Veuillez noter que ces propos reflètent mon opinion et ne constituent en rien des recommandations d’investissement. La situation financière unique de chacun peut faire varier les choix appropriés.

Je vous invite d’ailleurs à me transmettre vos questions auxquelles je pourrai répondre à la prochaine revue des marchés pour le bénéfice de tous.

Aucun commentaire Laisser un commentaire

Laisser votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *