Le budget du Canada

Daniel Dionne
Publié par Daniel Dionne
16 Novembre 2012
Partager sur

Manchettes financières

Les marchés boursiers continuent leur descente cette semaine. Ne paniquez pas. Rien n’a changé dans le monde depuis 2 semaines. L’économie américaine est toujours en croissance, la Chine stabilise sa croissance et l’Europe est en récession.

La zone Euro a d’ailleurs affiché une décroissance de 0.1 % au troisième trimestre. Le deuxième trimestre fut également négatif avec  -0.2 %. Cela signifie que l’Europe est en récession. Deux trimestres négatifs consécutif est ce qui est requis pour désigner l’économie comme étant en récession. Certains pays de la zone Euro se portent mieux, comme l’Allemagne et la France, mais la majorité sont en récession. Comme prévu, comme la croissance est lente, la récession est légère. Ces taux de décroissance sont tous négatifs.

Le budget du Canada

Jim Flaherty, notre ministre des finances, a annoncé cette semaine un déficit qui sera de 7 milliards plus élevé que prévu pour 2012. L’équilibre budgétaire est prévu pour 2016 maintenant. Le gouvernement visait  l’année 2015 pour atteindre cette cible.

Pourquoi ? Le budget du pays est basé sur une hypothèse de croissance économique moyenne d’environ 2 %. Comme ce chiffre est impossible à prédire d’une année à l’autre, les revenus de l’état (les impôts) sont donc impossibles à prédire également. La croissance sera moins élevée cette année donc les taxes et les impôts seront moins élevés.

Tout cela montre à quel point ces prévisions sont aléatoires. Le gouvernement est à la merci de ces hypothèses. Des changements plus profonds devront être faits au Canada et au Québec.

Le seul moyen de régler les problèmes de budget sera de hausser l’éligibilité à la retraite au Canada et de couper dans le système de santé au Québec. Les gouvernements doivent s’attarder aux gros postes budgétaires et arrêter de gratter les cents.

Au Québec, la santé représente déjà plus de 40 % du budget. Des mesures doivent être prises dès maintenant pour empêcher ce poste budgétaire de devenir un gouffre. Un ticket modérateur, un partage des coûts, un système semi-privé….Je n’ai pas la solution mais les politiciens doivent sérieusement y réfléchir !

Au Canada, l’âge d’éligibilité à la pension doit être augmenté. Saviez-vous que quand cette mesure sociale a été mise en place, l’éligibilité était de 70 ans. Le plus important est que l’espérance de vie à l’époque était de 62 ans pour un homme ! Le gouvernement s’attendait à  payer cette pension que dans de rares cas. Maintenant c’est tout le monde qui la reçoit ! Ce n’était pas le but à l’origine. On doit revoir ce que l’on considère comme des acquis mais qui ne font plus de sens aujourd’hui. C’est malheureux de penser que ce sont nos enfants qui vont devoir rembourser les excès du passé…

Marché boursier canadien

L’indice S&P 500 américain est en baisse cette semaine aux alentours de 1 350 points. À mesure qu’il descend, les opportunités grandissent pour les investisseurs patients….

Veuillez noter que ces propos reflètent mon opinion et ne constituent en rien des recommandations d’investissement. La situation financière unique de chacun peut faire varier les choix appropriés.

Je vous invite d’ailleurs à me transmettre vos questions auxquelles  je pourrai répondre à la prochaine revue des marchés pour le bénéfice de tous. Bonne fin de semaine!

Aucun commentaire Laisser un commentaire

Laisser votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *