Correction boursière

Daniel Dionne
Publié par Daniel Dionne
09 Février 2018
Partager sur

Manchettes financières

Dans ma dernière infolettre, le 19 janvier, je parlais d’un retour potentiel de la volatilité et bien nous sommes en plein dedans ! On doit retourner en février 2016, août 2015 ou 2011 pour vivre des secousses aussi intenses. La bonne nouvelle est que les gestionnaires de fonds dont j’ai lu les commentaires cette semaine ne sont pas inquiets. On parle de prise de profits après une année 2017 de rendement au-dessus de la moyenne. Dans une année typique, un investisseur en actions devrait s’attendre à 3 corrections de 5 % par an, 1 correction de 10 % par an et 1 correction de 20 % aux 3 ans. Actuellement on est dans le deuxième événement soit environ 10 % de baisse depuis le sommet du 26 janvier.

 

Les fondamentaux n’ont pas changé : l’économie mondiale se porte bien et l’inflation est toujours sous contrôle. Dit de manière différente : la croissance des profits est au rendez-vous et les taux d’intérêt toujours relativement bas. Les trois manchettes ci-dessous en font foi.

 

La Réserve fédérale américaine est toujours positive face à l’économie américaine. Dans son communiqué de presse, la banque centrale a clairement laissé entendre que d’autres hausses de taux étaient à prévoir, potentiellement dès le 21 mars. Le comité prévoit que l’économie évoluera de manière à justifier d’autres hausses de taux.

 

L’économie en Union européenne marque un sommet d’une décennie. Eurostat, le bureau des statistiques de l’Union européenne, a annoncé une croissance transannuelle de 2,7 % de l’économie de la zone euro au quatrième trimestre de 2017. Les économies des 19 pays qui composent l’Union ont progressé au rythme de 2,5 % pour l’ensemble de 2017, soit un record depuis 2007 (3,4 %).

 

L’indice PMI (Purchasing Managers Index) de l’Institute for Supply Management (ISM) de Chicago est sorti à 59,1 en janvier. L’indice demeure très supérieur à la barre du 50,0 (tout résultat de 50,0 ou plus indiquant une expansion) pour un 17e mois consécutif. Ce résultat supérieur aux attentes indique une croissance continue des activités de fabrication. Le même signal ressort pour la planète en entier.

 

 

Relevés fiscaux et reçus REER

 

Mon sujet du mois est tout simplement un rappel de porter attention aux enveloppes des compagnies de fonds que vous recevez actuellement et que vous allez recevoir dans les prochaines semaines. Si vous détenez des comptes ouverts (ou non enregistré) vous pourriez recevoir des relevés T5 / R3 ainsi que T5008 pour les gains de capitaux.

 

Pour les reçus REER, ce sera dans les prochaines semaines. Ils sont toujours divisés entre année 2017 et 60 premiers jours de 2018. À surveiller. Bien sûr, si vous pensez qu’il vous manque quoi que ce soit contactez-moi et on vérifiera ensemble.

 

 

Marché boursier américain

L’indice S&P 500 américain est en forte baisse depuis 1 mois aux alentours de 2 575 points. On doit comprendre que depuis l’élection Trump la hausse a été de 40 % jusqu’au 26 janvier 2018. Une baisse de 10 à 15 % est donc logique considérant une hausse très rapide en peu de temps.

 

Veuillez noter que ces propos reflètent mon opinion et ne constituent en rien des recommandations d’investissement. La situation financière unique de chacun peut faire varier les choix appropriés.

 

Je vous invite d’ailleurs à me transmettre vos questions auxquelles je pourrai répondre à la prochaine revue des marchés pour le bénéfice de tous.

 

Sources :   Babillard du marché au 5 février 2018 (Placements CI)

Analyse des marchés – 2 février 2018 (Fidelity)

Aucun commentaire Laisser un commentaire

Laisser votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *