Bonne nouvelle pour les placements en compagnie

Daniel Dionne
Publié par Daniel Dionne
22 Novembre 2017
Partager sur

Manchettes financières

Les économies sur la planète roulent à une allure excédant 2 % dans 75 % des pays, tandis que le produit intérieur brut (PIB) se contracte dans seulement 7 % des pays. À ce stade-ci, il y a très peu de signes indiquant que la reprise pourrait bientôt dérailler. Comme la croissance est au rendez-vous presque partout sur la planète, nous assistons à la première reprise synchronisée des bénéfices depuis 2010. D’après les indicateurs avancés tels que celui de l’Organisation de coopération et de développement économiques, les sociétés devraient encore inscrire des résultats décents en 2018. Cela augure bien pour les marchés boursiers.

 

Même son de cloche du côté de la FED, leur approche économétrique pour mesurer les probabilités d’une contraction le confirme. En général, quand les probabilités dépassent 80 % pendant trois mois d’affilée, elles signalent de façon fiable le début d’une nouvelle récession. À l’heure actuelle, le taux de probabilité s’élève à 0,18 %, ce qui se trouve très loin de 80 %.

 

L’économie américaine vient d’inscrire une croissance de 3 % au troisième trimestre. La confiance des consommateurs est à un sommet des 17 dernières années. Même chose pour la confiance des entreprises de la zone euro. Le taux de chômage est maintenant à 9 % versus plus de 12 % en 2013.

 

Au Canada, la Banque du Canada prévoit une croissance de 3,1 % (en hausse par rapport à une prévision antérieure de 2,8 %) pour 2017. Elle prévoit une croissance de 2,1 % en 2018 et de 1,6 % seulement en 2019. Donc, des augmentations de taux oui, mais lentement.

 

 

Bonne nouvelle pour les placements en compagnie

 

Les entrepreneurs pourront réaliser jusqu’à 50 000$ par année en revenus de placements dédiés à des objectifs personnels, sans être pénalisés par les mesures prévues par la réforme fiscale du gouvernement Trudeau, a annoncé le ministre des Finances, Bill Morneau.

 

Cette exemption permettrait, par exemple, à un propriétaire d’entreprise de protéger une épargne de 1 million de dollars qui génère un rendement de 5%.

 

Pour l’instant, la mécanique pour faire le suivi de cette limite demeure encore nébuleuse. Le Ministère indique que les détails techniques seront clarifiés dans le budget 2018.

 

Avec cette annonce, M. Morneau tente de démontrer que les entrepreneurs de la classe moyenne pourront épargner pour leur retraite, des congés de maladie ou des congés de maternité sans être touchés par sa réforme.

 

Cette nouvelle loi ne s’applique pas aux placements existants mais seulement à ceux à venir. Je vous ferai suivre plus de détails lorsque j’en aurai mais pour le moment c’est une bonne nouvelle et cela permet aux entrepreneurs sans régime de retraite de s’en bâtir un.

 

 

 

Marché boursier américain

L’indice S&P 500 américain est en hausse depuis 1 mois aux alentours de 2 600 points. Morgan Stanley avait prévu un indice américain aux alentours de 3 000 points à la fin 2020. Cette cible qui semblait élevée il y a 4 ans semble maintenant réaliste.

 

Veuillez noter que ces propos reflètent mon opinion et ne constituent en rien des recommandations d’investissement. La situation financière unique de chacun peut faire varier les choix appropriés.

Je vous invite d’ailleurs à me transmettre vos questions auxquelles je pourrai répondre à la prochaine revue des marchés pour le bénéfice de tous.

 

Sources : Jonction des Placements (Octobre 2017 – fonds Dynamique)

Journal les Affaires – 18 octobre 2017

Bloomberg – 30 octobre 2017

Babillard du marché au 30 octobre 2017 (Placements CI)

Mots clés:
  • économie mondiale
  • placements compagnie
Aucun commentaire Laisser un commentaire

Laisser votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *