150 ans d’histoire. Un rêve qui perdure.
1914

Joseph Alberic Mainguy est père de treize enfants. Il exploite une petite épicerie du coin et, pour boucler les fins de mois, il décide d’offrir ses services de courtier d’assurances. Ses activités ont lieu directement chez lui, dans le quartier Saint-Jean Baptiste. Il fait du troc avec certains clients, comme des bouchers et des laitiers, ce qui lui permet de fournir en vivres sa famille.

1915

Le chiffre d’affaires de l’entreprise s’élève à 274,82 $. Au cours de chacune de ses cinq premières années comme courtiers, Joseph Alberic double ses ventes. En 1919, elles atteignent 4335,81 $. Il restera dans l’entreprise jusqu’en 1958.

1931

Jean-Louis Mainguy rejoint son père et œuvrera au sein de l’entreprise jusqu’en 1989. Après seulement une semaine de travail, Joseph Alberic lui annonce qu’il double son salaire, qui passe de 0,25 $ à 0,50 $. C’est le début de J A Mainguy & Fils Inc.

1935

Les courtiers déménagent au 105, Côte de la Montagne. À cette époque, ce secteur héberge les sièges sociaux de plusieurs assureurs et banques et il restera un lieu phare pour les services financiers jusqu’à la fin des années 1950.

Les opérations de J A Mainguy & Fils Inc. sont de plus en plus à l’étroit dans leurs locaux. L’entreprise s’installe donc dans l’édifice voisin, au 111, Côte de la Montagne, et y reste jusqu’en 1967.

1937

Le chiffre d’affaires des Mainguy est de 28 676 $. Les courtiers transigent avec 18 compagnies d’assurances dont trois existent encore aujourd’hui, soit la Royal, les Lloyd’s et Wawanesa.

1950

Dans les années 1950, Jean-Louis acquiert pour la première fois d’autres cabinets de courtage. Bientôt, il gère les clientèles de plusieurs courtiers externes.

1967

À la fin de ses études universitaires, Joseph Mainguy fait son entrée chez J A Mainguy & Fils Inc. Les primes se chiffrent à 365 000 $ pour l’entreprise. Elle compte encore 16 compagnies d’assurances sous contrat.

1971

Jean-Louis découvre qu’un des courtiers qui travaillent pour lui n'est pas digne de confiance. Il transfert la clientèle de ce courtier à Joseph, qui est au début de sa carrière et qui élève une jeune famille. Ce dernier travaille d'arrache pied et réussi à rétablir la confiance des clients du cabinet.

1971

Les cabinets Grégoire Bussières, André Julien, Jean Maurice Grimard et Lucien Thibault de Portneuf fusionnent. Bussière Thibault Grimard Julien voit le jour!

1974

Les Mainguy font l’achat du cabinet de courtage Georges Blouin et Fils Inc. Ils fusionnent les deux entités et installent la nouvelle entreprise au 151, avenue Bélanger, dans le quartier Vanier.

1978

Pionnière, l’entreprise acquiert un premier ordinateur aux dimensions impressionnantes. L’appareil permet d’informatiser toutes les données et de mieux les gérer.

1980

Les hommes d’affaires entrent en possession d’un nouveau cabinet, celui de J A Tremblay et Fils Inc. Après la fusion, neuf employés œuvrent pour J A Mainguy & Fils Inc. Bientôt, l’entreprise atteint plus d’un million en volume de primes.

1985

Le cabinet ajoute les services financiers de régime de retraite et d’assurance collective pour améliorer sa gamme de produits. Ce département lui permet d’assurer, au fil des ans, des compagnies comme Québec Air et BCE Emergis. Bon an, mal an, le revenu provenant des services financiers représente 20 % de leur recette.

1989

René Gagnon et Luc Cauchon arrivent dans l’équipe de Bussière Thibeault Grimard Julien.

1990

René Gagnon et Luc Cauchon deviennent propriétaires de l’entreprise et forment Bussières Cauchon Gagnon (BCG assurances). Entre 1990 et 2000, les deux entrepreneurs acquièrent plusieurs cabinets dans les régions de La Malbaie, Baie-St-Paul, Cap-de-la-Madelaine et St-Romuald. L’entreprise possède maintenant 6 succursales.

1992

La gestion d’Assurance Robert Drolet est prise en charge par J A Mainguy & Fils Inc.

1994

C’est au tour du cabinet Groupe d’assurance Rochette de s’ajouter à leur liste d’acquisitions. Un premier bureau sur la rive Sud voit le jour.

1997

Catherine Mainguy fait ses premiers pas dans l’entreprise familiale et poursuit toujours la tradition.

2000

Michel Rochette rejoint les rangs de BCG assurances.

2002

René Gagnon vend ses actions dans BCG, mais conserve toutefois le bureau de Donnacona. Avec Michel Rochette, il forme Gagnon Rochette. Michel devient ainsi le second actionnaire de l’entreprise. Entre 2002 et 2012, l’entreprise prospère et double de volume. Un beau succès!

2004

Guy Duchesne joint l’équipe de Gagnon Rochette. Pendant la même année, l’entreprise fait l’acquisition des Assurances Michel Marcotte.

2008

En 2008 après l’acquisition par Catherine. Le fils ne tient plus, c'est maintenant la fille qui assure la continuité. Toujours là mais renouvelé ! 

2009

Guy Duchesne devient actionnaire et Directeur général de Gagnon Rochette. Un ajout de choix dans l’équipe de direction du cabinet.

2012

Gagnon Rochette acquiert Assurance Turcotte et Turcotte Inc. et étend ainsi ses services sur le territoire de la Côte-Nord.

2013

Grâce à une nouvelle acquisition, celle des Assurances Jean-Pierre Gauthier Inc. à Sept-Îles, Gagnon Rochette devient la plus importante firme spécialisée en assurances et services financiers sur la Côte-Nord, avec une présence active à Sept-Îles, Baie-Comeau et St-Siméon.

2016

Mainguy Assurances et Gagnon Rochette unissent leurs forces et créent AccèsConseil. Cette union marque le commencement d’une nouvelle ère, celle d’une industrie tournée vers le client, ses besoins, son avenir.

1870
1880
1890
1900
1910
1920
1930
1940
1950
1960
1970
1980
1990
2000
2010
2020